L’évolution du web

Table des matières

Pour simplifier, on peut dire qu’il n’y a pas un algorithme de classement de Google, mais une constellation d’algorithmes qui se cumulent. Au passage, c’est devenu tellement complexe que même chez Google ça doit être très dur de bien s’y retrouver ! Je pense même qu’à cause de cet enchevêtrement d’algos, de filtres et autres critères, il doit y avoir beaucoup d’effets de bord incontrôlés…

https://www.webrankinfo.com/dossiers/conseils/algos-google

Les Core Update

Google fait plus de 600 mises à jour par an. Il existe plusieurs changements majeurs d’algo qui n’ont pas toujours de nom officiel. Parfois un nom s’impose dans la communauté SEO, même s’il ne décrit pas toujours très bien la réalité. Depuis mars 2019, Google propose de les appeler Core Update suivi du mois de sortie.

Les mises à jour de GOOGLE à connaitre

Avril 2020 - L’indexation Mobile First

Depuis quelques années, Google passe petit à petit à l’indexation des sites mobiles uniquement. 70 % de l’index s’appuie sur les versions mobiles des sites web et tout nouveau site publié est indexé dans sa version mobile. Le 5 mars, Google a annoncé que l’index tout entier s’appuierait désormais sur les versions mobiles des pages à compter de septembre 2020.

Mars 2020 - l’attribut nofollow comme un simple indice

Tout comme les Meta Keywork qui sont inutilisées depuis plusieurs années, les liens nofollow n’auront désormais pas plus d’importance que le robot.txt. Dans tout ces évolutions, on ce rend compte que le « Deep learning » de google est de plus en plus puissant et prend de moins en moins comptes des informations qui peuvent être « optimisés » par les webmaster. Conclusion ? Toujours la même : un site RAPIDE, INTUITIF avec une structure sémantique optimisée avec un contenue de qualité. 

Février 2020 - Les Rich Snippet sont intégrés dans la search consol

Les rich Snippet sont des possibilités de mise en valeur sur google à travers les avis clients et les FAQ notamment. Ainsi vous prenez 2-3 places au lieu d’une seule. Un exemple concret : 

Janvier 2020 - Différents "standard" mit à jour

La search consol nous a informé de « taille de bouton », « taille de police », « largeur d’écran » qui remettent en question le responsive, nécessité de mettre à jours votre site internet afin de rester « pâtes blanches ». ceci permet de maintenir vos positions mais aussi potentiellement en gagner par rapport aux « points » que vos concurrents vont perdre.

2019 - Pénalisation des sites qui prêtent des sous-domaines

Mettre à la disposition d’une autre entreprise un sous-domaine ou un sous-répertoire pour lui faire profiter de sa popularite – contre rétribution en général – est maintenant pénalisé par l’algorithme. Google à lancé un avertissement à ce sujet.
On a pu constater effectivement la baisse de trafic importante pour les sites qui profitaient de ce procédé.

2019 - BERT

Il s’agit d’un algorithme de traitement du langage naturel à base d’IA (machine learning) visant à mieux comprendre les contenus (pages indexées) ainsi que certains types de requêtes. BERT est particulièrement efficace pour les requêtes longues, conversationnelles, grâce à une analyse bidirectionnelle des liaisons entre les mots (le rôle des prépositions est mieux pris en compte).

6 Juin 2019 - Search Diversity pour une meilleure équité

Aujourd’hui, Google n’affichera pas plus que 2 résultats pour un même nom de domaine et sous-domaine. Google Search Diversity viendra donc rééquilibrer les résultats.

Juillet 2018 - Chrome Security Warnings (Full Site)

près avoir averti les utilisateurs de formulaires non sécurisés (non HTTPS) plusieurs mois plus tôt, Chrome 68 a commencé à marquer tous les sites non HTTPS comme « non sécurisés ». Les modifications ont été apportées le 24 juillet, mais les utilisateurs doivent installer la dernière version de Chrome, ce qui peut prendre des semaines, voire des mois.

2018 - Positionnement des images

Google annonce un changement de l’algorithme de sélection des images, qui se rapproche maintenant de celui du contenu textuel. L’autorité du site devient un facteur plus important et on prend en compte la « fraicheur » de la page (le fait qu’elle ait été mise à jour ou créée récemment) et le placement de l’image dans celle-ci.
L’autorité est liée à la pertinence: si le sujet de l’image est aussi celui du site, cette image est mieux positionnée. Le placement est considéré comme plus favorable si l’image est au centre et au début de la page.

2018 - vitesse mobile & AMP

Cet algo est en place officiellement depuis le 9 avril 2010 sur ordinateur et depuis le 9 juillet 2018 sur mobile. Officiellement : sur ordinateur il vise à favoriser les sites rapides, et sur mobile à pénaliser les sites trop lents. le format AMP va t’il devenir incontournable ?

Mars 2018 - Google Position 0 (zéro)

Google teste sur de tous petits ensembles la position 0 (zéro) sur ses résultats organiques dans les SERPs. Algorithme baptisé « Zero-result SERP Test ».

2017 - Mise à jour "Fred"

De nombreux sites sont pénalisés pour une contenu non naturel, spécialement s’ils ont des pages destinées à promouvoir d’autres sites commerciaux. Les critères de filtrage sont assez flous même si l’effet à été constaté largement, et marquent une tentative de déclasser des sites dont la popularité ne tient pas au contenu, comme le fait Panda.

2017 - Publicité interstitielle intrusive

Google cherche à pénaliser les cas où trop de pop-up ou bannières interstitielles sont intrusives, c’est-à-dire qu’elle gêne la lecture du contenu

2016 - RankBrain, une part de plus en plus importante

RankBrain est un élément de l’algorithme général et sert trouver une réponse quand un recherche n’a pas de réponse évidente dans le stock de pages de l’index. C’est un algorithme d’apprentissage par machine sur des quantités importantes de données, (Deep learning), donc un algorithme qui apprend et tient compte du comportement de l’utilisateur pour améliorer ses performances.

2016 - Intégration Panda à l'algorithme principal

C’est annoncé par le blog de Google destiné aux webmasters.

Penguin, cet algorithme lancé en 2012 pénalise les sites qui veulent augmenter le PageRank artificiellement en créant des liens sur des sites satellites vers le site à promouvoir. Cela concerne aussi les liens en footer ou en signature.

L’algorithme était lancé périodiquement, mais maintenant il opère en temps réel à chaque passage du robot sur le site. Et il s’est aussi perfectionné. Il affecte plutôt les pages qu’un site en entier.

2016 - RankBrain, une part de plus en plus importante

RankBrain est un élément de l’algorithme général et sert trouver une réponse quand un recherche n’a pas de réponse évidente dans le stock de pages de l’index. C’est un algorithme d’apprentissage par machine sur des quantités importantes de données, (Deep learning), donc un algorithme qui apprend et tient compte du comportement de l’utilisateur pour améliorer ses performances.

2016 – Un moteur de recherche tout en Deep learning

L’intelligence artificielle est déjà utilisée avec Rank Brain pour comprendre certaines requêtes. Elle représente actuellement 15% du travail mais va plus vers une généralisation.
Le référencement est en train de disparaître et aujourd’hui, il faut se préparer pour les mises à jours à venir !

2015 - Pages satellites

l cherche à pénaliser les pages satellite, c’est-à-dire créées uniquement pour le SEO, en général à très faible contenu ou à contenu quasi dupliqué. Il vise aussi les techniques de sites satellites.

2015 - Rank Brain

Un changement majeur au niveau de l’algorithme de Google.
L’intelligence artificielle est désormais le troisième facteur le plus important.
Cette mise à jour permet à Google de mieux comprendre les relations entre les mots et notamment sur les nouvelles requêtes encore jamais tapées.

2015 – Mobile-friendly search results

Google suit l’air du temps et la compatibilité sur mobile devient un critère de classement dans son algorithme.
Cette mise à jour aura un impact significatif dans les pages de résultats de recherche en accordant plus de visibilité aux domaines proposant des contenus adaptés aux appareils mobiles.

2014 - httpS

Il favorise les pages qui utilisent le protocole HTTPS

2014 – Pigeon

Désormais, le classement des résultats locaux privilégie plus les critères de classement de l’algorithme de recherche principal (entraînant notamment une meilleure visibilité des domaines avec de l’autorité).

Google News

Google met en avant, dans les premiers résultats de recherche, une onebox “In the news” et l’ouvre à des sites d’actualités non répertoriés dans Google News.

2013 – Humminbird

Il s’agit ici d’une véritable petite révolution du moteur de recherche de Google.
Ce nouvel algorithme a pour objectif de rendre les résultats de recherche plus humains en s’axant plus sur la sémantique et moins sur les mots-clés.

2012 - Exact Match Domain (EMD)

Il cherche à pénaliser les sites dont le nom de domaine est constitué exclusivement de mots-clés et dont la valeur ajoutée est très faible

2012 – Pingouin

La fin du référencement tel qu’il existait jusque là : des liens bourrés de mots clés venant de tout type de sites avec liens retour depuis une page sur-optimisée suffisaient à se positionner.
A présent, le mot d’ordre est QUALITÉ :
10 liens venants de sites de qualités touchant le domaine de votre société auront plus de poids que 1 000 liens venant de sites généralistes

2011 – Panda

Le premier du Zoo de Google, Panda a été mit en place dans le but de dévaluer les sites proposant un contenu de faible qualité, ne disposant pas d’un contenu textuel suffisant ou faisant du duplicate content.