Les OTA (Online Travel Agency) sont de plus en plus nombreuses, les plus connues sont Air BNB, booking.com et Expedia, travailler avec ou non est une question qui ne ce pause plus. La question qui ce pause est “comment réduire leur impact”
  • Maîtriser la tarification
  • Maîtriser le nombre d'OTA
  • Maîtriser la mise à jour du planning

En pratique

Booking.com m’apporte des réservations mais est également présent sur mon nom d’hôtel, puis-je je stopper ? Expedia semble intérrésant mais 30% de commission ?

Damien S – Home The Résidence

Cette demande résume en partie la problématique des OTA à laquelle nous vous répondons

Les OTA sont de plus en plus nombreuses, sans parler des points spécifique à chacune d’entre elle, il est important de comprendre leurs fonctionnement, soit leurs atouts et leurs faiblesses.

Si l’y a une faiblesse, c’est bien le manque de communication possible avec la majorité d’entre elles. Comme toute société, leurs objectifs est de faire de l’argent, normal. Ce qu’il faut comprendre c’est que l’OTA n’est pas automatiquement votre partenaire ni votre ami. Dans certain cas, ils peuvent ressembler à de véritable vampire dépassant les 30% de commission.

L’autre des principaux problèmes sur le choix de travailler avec eux est leur source de clientèle. Si vous n’avez pas déposer votre nom à l’OMAPI (et personne ne le fait, question de coût), les OTA vont via Adword ce positionner sur votre nom d’établissement. Ainsi récupérer des clients qui auraient réservé chez vous autrement.
Scandaleux ?
C’est le monde dans lequel nous vivons. Vous ne pourrez pas changer ce point si vous voulez travailler avec eux. La solution ? Avoir une stratégie établie sur ce point. C’est à dire, choisir les bonnes ET avoir un système de conversion élaboré sur votre site internet.

ATOUTS
Les OTA apportent un nouveau trafique via une présence multilingue dans plus de 20 langues, selon votre région cela est plus au moins intéressant.

Les OTA vous proposent surtout leur clientèle fidèle qui ne sortent plus de leur système, c’est cette clientèle qui nous intéresse fortement car vous n’avez aucun autre moyen de les aborder

Les OTA, via adword, ont une présence sur des mots clés très compétitifs que vous ne pouvez vous permettre d’acheter pour cause de coût, ainsi, abandonner les mots clés principaux si votre taille ne permet pas ce budget et spécialisez vous sur les mots clés de longue traîne.

Finalement, faut’il t’il travailler avec les OTA ?
Oui, mais avec parcimonie.
N’oubliez pas l’objectif final : Atteindre un taux d’occupation définit avec un C.A optimal, et les OTA prennent un % non négligeable sur ce C.A. Vous n’avez aucun intérêt à être sur 50 centrales de réservation à moins d’être une chaîne hôtelière.

Les OTA doivent faire parties de votre stratégie de communication, elles ne doivent pas l’être !

Antonin Auvray – Responsable communication

venenatis, adipiscing consequat. facilisis quis dolor. Phasellus mattis sit eget dolor Curabitur

Vous nous quittez déja ?

Si vous dépendez à plus de 50% de booking.com ou n'atteignez pas vos objectif, nous pouvons vous aider

Aidez vos internautes à voir vos atout, dirigez les

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Défiler cette page vers le bas vaut pour acceptation Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer