Faut t’il travailler avec les OTA ?

Les OTA (Online Travel Agency) sont de plus en plus nombreuses, les plus connues sont Air BNB, booking.com et Expedia, mais avant de parler de chacune d’entre elle, il est important de comprendre leurs fonctionnement, soit leurs atouts et leurs faiblesses.

Inconvénients

Si l’y a une faiblesse, c’est bien le manque de communication possible avec la majorité d’entre elles. Leurs objectifs est de faire de l’argent comme toute société, normal. Ce qu’il faut comprendre c’est que l’OTA n’est pas automatiquement votre partenaire ni votre ami. Dans certain cas, ils peuvent ressembler à de véritable vampire dépassant les 30% de commission.

L’autre des principaux problèmes sur le choix de travailler avec eux est leur source de clientèle. Si vous n’avez pas déposer votre nom à l’OMAPI (et personne ne le fait, question de coût), les OTA vont via Adword ce positionner sur votre nom d’établissement. Ainsi récupérer des clients qui auraient réservé chez vous autrement.
Scandaleux ?
C’est le monde dans lequel nous vivons. Vous ne pourrez pas changer ce point si vous voulez travailler avec eux. La solution ? Avoir une stratégie établie sur ce point. C’est à dire, choisir les bonnes ET avoir un système de conversion élaboré sur votre site internet.

Atouts

Les OTA apportent un nouveau trafique via une présence multilingue dans plus de 20 langues, selon votre région cela est plus au moins intéressant.

Les OTA vous proposent surtout leur clientèle fidèle qui ne sortent plus de leur système, c’est cette clientèle qui nous intéresse fortement car vous n’avez aucun autre moyen de les aborder

Les OTA, via adword, ont une présence sur des mots clés très compétitifs que vous ne pouvez vous permettre d’acheter pour cause de coût, ainsi, abandonner les mots clés principaux si votre taille ne permet pas ce budget et spécialisez vous sur les mots clés de longue traîne.

Finalement, faut t’il travailler avec les OTA ?

Oui, mais avec parcimonie.
N’oubliez pas l’objectif final : Atteindre un taux d’occupation définit avec un C.A optimal, et les OTA prennent un % non négligeable sur ce C.A. Vous n’avez aucun intérêt à être sur 50 centrales de réservation à moins d’être une chaîne hôtelière.

Les OTA doivent faire parties de votre stratégie de communication, elles ne doivent pas l’être !

Nous avons fait le choix qui nous semble le plus judicieux parmi toutes les OTA dans le cadre d’une stratégie global, découvrez les via notre logiciel de gestion hôtelier.

A propros de l'auteur

Antonin Auvray

Hôtelier de formation, j'ai rencontré les difficultés d'atteindre un objectif de taux de remplissage, je m'occupe aujourd'hui de la communication de plusieurs structures hôtelières et vous proposes ici quelques conseils

f65b84fdbd72980c0f6dab9d6dcf265agggggggggggg